De rares maires courageux ont pris des arrêtés appelés "glyphosate" pour interdire la diffusion sur leur territoire de produits dangereux pour la nature et aussi pour la santé humaine.

Le 5e dans notre région, le maire de Nans-sous-Sainte-Anne, a été convoqué par le tribunal administratif le jeudi 14 novembre.

FNE 25-90 a assisté à l'audience : nous avons particulièrement apprécié la rigueur, la modération et la concision de la défense du maire, Emmanuel Cretin.

À notre grande surprise, le magistrat a rendu son jugement dès le lendemain : cette rapidité est aussi rare qu'étonnante. C'est à croire que le magistrat savait à l'avance dans quel sens il allait trancher ! Voir l'ordonnance du tribunal administratif de Besançon le 15 novembre 2019

Il est vraiment regrettable qu'il n'ait pas suivi l'exemple récent (29 octobre 2019) de ses confrères du Tribunal administratif de Cergy Pontoise.

Gérard GROUBATCH, président

Gilles BENEST, vice-président

Article précédent Article suivant