Un dispositif inédit au niveau national vient d'être initié dans le Doubs pour tenter d’évaluer les conséquences d’un classement ou non du renard dans la liste des espèces susceptibles d’occasionner les dégâts : le projet CARELI.

Au lieu de l'habituel rapport d'opposition stérile entre les différents acteurs sur la question, agriculteurs, chasseurs, naturalistes et chercheurs se sont accordés sur le fait qu'il existe un manque de connaissances scientifiques.

Certains font une mauvaise réputation au renard en insistant excessivement sur ses dégâts sur les poulaillers et certains petits gibiers, ainsi que sur sa transmission à l’Homme de l'échinococcose. Cependant, c'est aussi un prédateur hors pair des campagnols, qui causent de nombreux dégats aux cultures.

Le dispositif consiste à comparer deux modes de gestion sur 4 zones (voir modalités) : le classement du renard comme espèce « protégée » pour les 2 premières zones et son classement comme espèce « chassable susceptible d’occasionner des dégâts » sur les 2 autres zones.

L'étude analysera les effets sur :

  • les populations de lièvre
  • les populations de campagnols
  • la contamination par l'échinocoque alvéolaire
  • les dégats dans les exploitations agricoles et notamment aux élevages avicoles
  • l'impact sur les espèces d'oiseaux nicheuses au sol
  • les populations de renard

Le projet CARELI a regroupé sur le département la Fredon, la FDSEA, France Nature Environnement 25-90, la Fédération Départementale des Chasseurs du Doubs, l'Université de Franche-Comté avec le laboratoire Chrono-Environnement et le laboratoire LASA (laboratoire de sociologie et d'anthropologie) et le CHRU de Besançon à travers le CNR échinococcoses.

FNE a vonlontiers accepté ce large partenariat dans le sens où cette surveillance concertée, pourrait aboutir à une nouvelle approche d'aide à la décision sur les questions relatives aux socio-écosystèmes multifonctionnels, et être étendue au niveau national.

Présentation complète du programme CARELI

Article dans La Terre de chez nous

Article précédent Article suivant